Aller au contenu. | Aller à la navigation

6 entités, 1 commune
Sections
Vous êtes ici : Accueil Ma commune Territoire 6 entités, 1 commune

Image à venir

Les armoiries de Grâce-Hollogne
burelé d’argent et d’azur de onze pièces, au lion de gueules couronné, armé et lampassé d’or

Police

 

6 entités, 1 commune

Et autant de visages...

Grâce-Hollogne regroupe six anciennes communes : d’une part, Grâce-Berleur et Hollogne-aux-Pierres qui se sont associées volontairement en 1971 et d’autre part, ce qui est communément appelé le « Plateau » : Bierset, Horion-Hozémont et Velroux. Lors de la seconde fusion, en 1977, la partie de Horion-Hozémont située au sud de l’autoroute E42 Liège – Namur a été annexée à Flémalle. Inversement, la partie haute de Mons-lez-Liège et le fond de Crotteux ont été intégrés à la commune de Grâce-Hollogne.

 
Au total, la commune compte une population de plus de 22.100 habitants.
 
D’une superficie de 3423,83 hectares, le territoire présente trois parties spécifiques qui sont complémentaires par la volonté politique au moment des fusions de communes : une partie très peuplée, une zone de développement économique et une zone rurale ou semi-rurale. Aussi, la commune est-elle véritablement scindée en deux ; une division matérialisée par l’aéroport, l’autoroute E42 et, dans son prolongement, les parcs industriels ainsi que le montre le plan en annexe. Au nord-ouest, il s’agit d’une zone rurale, alors qu’au sud-est il s’agit d’un paysage urbain.
  

La zone urbaine de Grâce est localisée sur un versant de la vallée mosane, à proximité immédiate de Montegnée/Saint-Nicolas et, par conséquent, présente une morphologie très vallonnée. A l’inverse, le Plateau, l’aéroport et les zones d’activités économiques sont situés aux portes de la Hesbaye liégeoise et présente une structure paysagère plus plate. L’ancienne entité de Hozémont se positionne sur un éperon, au sommet de la Vallée des Awirs (ruisseau qui se jette dans la Meuse).

 

Grâce-Hollogne est située sur un couloir de migration ornithologique. Le terril du Bonnier et le Fort de Hollogne présentent une importante variété d’oiseaux, dont des espèces protégées et d’insectes.


 

La commune, située en périphérie de l'agglomération liégeoise, fut créée suite au morcellement de la commune de Grâce-Montegnée en 1846 et fut considérée comme une commune à part entière jusqu'à la fusion des communes de 1970. C'est dans cette entité que la journée du 30 juillet 1950 fut inscrite dans l'histoire à cause de la fusillade qui entraîna la mort de quatre personnes lors d'une manifestation sur la place des Martyrs de la Résistance (du Pérou) qui mit un terme à la Question Royale.

Rond point du Flot 

Cette place accueille un marché tous les samedis et une brocante tous les dimanches. Le charbonnage a occupé une grande place dans l'histoire de cette entité. Effectivement, suite aux accords du charbon en 1946, Grâce-Berleur s'est fortement développé et de nombreux travailleurs italiens sont venus s'y installer. A l'heure actuelle, on peut encore trouver trois baraques dans la cité du Flot où séjournaient des mineurs immigrés italiens ainsi que le vallon de Grâce qui abrite le terril du Bonnier.

Terril du Bonnier


 

A partir du XIXe siècle, la commune connut un développement des secteurs de l'industrie chimique, de la métallurgie (Valentin Coq) et de l'agriculture avec notamment le moulin du Mahay. Avant sa fusion avec Grâce-Berleur en 1970, il s'agissait d'une commune à part entière. Il est également important de souligner la contribution au domaine des arts du peintre et illustrateur de la vallée du Mahay, André Mathy, né le 23 juin 1850.

Sur cette entité se situe le Fort de Hollogne, construit entre 1888 et 1890, le château de Hollogne de style Renaissance mosane et l'église Saint-Pierre totalement classée. Il est également intéressant de noter la Commission historique de Grâce-Hollogne (1998) qui gère le musée de Grâce-Hollogne, qui a pour but de mettre en valeur et protéger le patrimoine de la commune. Ainsi qu'une exposition "Grâce-Hollogne hier et aujourd'hui" dans la propriété Body, siège du C.P.A.S. Cette localité est également le siège de nombreuses associations dont la confrérie de la Droguègne, la Royale société colombophile "la Pigeonne", ... Le 1er whisky belge a été créé à Hollogne par Etienne Bouillon.

Fort de Hollogne

 

 Eglise de Hollogne    Château de Hollogne


 

L'entité de Bierset (en wallon Bierzet) était, avant la fusion des communes de 1977, une commune à part entière. C'est dans cette entité que fut signée la

Paix de Bierset en 1255. Cette charte visait à clôturer l'affrontement entre le prince-évêque henri de Gueldre et les bourgeois liégeois.

Sur cette localité se situent l'église de Bierset, datant de 1747, remarquable pour son clocher à double bulbe. Une ferme seigneuriale qui date du XVIe siècle, dont la tour s'est effondrée en 1987, ainsi que l'A.S.B.L. "le Foyer" qui est un centre d'agrément social et culturel. Bierset accueille également la base aérienne militaire et son musée "The White Bison" décrivant et exposant l'histoire de la base militaire. Cette localité est souvent associée à l'aéroport de Liège (ou aéroport Liège-Bierset et Liège Airport depuis 2007) qui, suite à la création de la Société de Développement et de promotion de l'aéroport de Bierset, prit son véritable essor en 1990, dans les domaines du fret et du transport de personnes. Cependant, il faut souligner que l'aéroport est essentiellement localisé sur le territoire de Hollogne-aux-Pierres. Il occupe la place du huitième plus grand aéroport en Europe pour le transport de marchandises.

 

Aéroport de Bierset


 

Avant la fusion des communes de 1977, il s'agissait d'une commune à part entière. En effet, elle réunissait une dizaine de hameaux. En 1977, les entités de Fontaine, Lexhy, Rouvroi et Loneux furent associées à la commune de Grâce-Hollogne et le hameau des Cahottes fut associé à la commune de Flémalle.

 Chapelle castrale de Lexhy

 

A cet endroit, situé aux portes de Hesbaye, se dressait le château de Fontaine dont il reste aujourd'hui une partie du donjon et la ferme castrale. On peut également y découvrir le château de Lexhy bâti en 1851 en style néo-gothique ainsi que la chapelle castrale Saint-Ode qui se trouve à l'arrière du château. Ces deux bâtiments sont implantés dans un grand parc de cinquante hectares. D'autres architectures remarquables sont toujours présentes comme, le château de Horion construit vers 1496 par Guillaume de Horion, la chapelle castrale du XVe siècle, l'église Saint-Sauveur et le moulin Guillaume (1865), demeurant aujourd'hui un des rares moulins à eau d'origine. Pour les gourmands, on y trouve également la siroperie Delvaux active depuis 1887.

Parc et château de Lexhy


 

Il s'agissait d'une seigneurie dont le premier seigneur fut Renier le Vieux. Le village fut incendié en 1328 par les Liégeois. Il est connu pour sa proximité avec l'aéroport de Liège, causant une importante diminution de sa population et pour son école en immersion linguistique dès la 3e maternelle.

Ecole communale de Velroux
 
A cet endroit se situe l'église du village de Velroux qui fut changée en paroisse en 1270 et qui malgré d'importantes rénovations a conservé sa tour fortifiée du 12e siècle ainsi que l'ancienne motte sur laquelle avait été construite la tour du château du village.
 
Église de Velroux
 

 En 1976, l’Administration française du Département de l’Ourthe a décidé de créer une nouvelle commune en fusionnant Mons et Crotteux sous la dénomination de Mons-Crotteux, avant la fusion des communes de 1977. En 1925, Mons-Crotteux va être transformé en Mons-lez-Liège.

On peut y admirer le somptueux jardin de Mr et Mme Herbots, niché en pleine zone urbanisée, sur les coteaux de Crotteux ainsi qu'une progressive implantation d'écuries et de manèges.

 

Le jardin de Mr et Mme Herbots

Actions sur le document
« Décembre 2017 »
Décembre
LuMaMeJeVeSaDi
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Ce site est optimisé pour le navigateur Firefox.

Sécurisé, fiable et rapide, Firefox est gratuit et simple à installer.

Magazine communal

mag n°57.jpg

La commune en vidéo